ACN-Normandie participe à la production du prototype de l’éolienne 8 MW

17/12/2015 | La filière industrielle, Les actus et l'édito

Accueil » ACN-Normandie participe à la production du prototype de l’éolienne 8 MW

Adwen a référencé les sous-traitants susceptibles de fournir les outillages destinés à l’assemblage du prototype de l’éolienne 8 MW, grâce à plusieurs Appels à Manifestation d’Intérêt (AMI) passés avec la plate-forme CCI Business EMR . A l’issue du premier AMI, le groupement ACN-Normandie a été retenu pour produire le système de pré-assemblage des roulements de pales du prototype.

Entretien avec Daniel Roux, Directeur des opérations chez ACN-Normandie.

Newsletter-TRE-Visuel-Actu-ACN-Normandie---Copyright-ACN-Normandie

Daniel Roux, vous venez d’être sélectionné pour réaliser le système de pré-assemblage des roulements de pales du prototype de l’éolienne 8 MW d’Adwen, est-ce une première dans l’éolien pour ACN-Normandie ?

ACN-Normandie est une société récente, née en octobre 2014 et opérationnelle depuis janvier 2015. Elle représente 11 PME industrielles normandes réunies pour répondre à de nouveaux marchés. Une des missions d’ACN-Normandie était notamment de prospecter sur le marché des énergies marines renouvelables. Remporter ce projet est donc en tous points une première pour nous et un succès encourageant.

Quelles vont être les prochaines étapes jusqu’à la livraison de ce premier outillage ?

Sur le plan commercial nous allons évidemment poursuivre nos efforts afin de remporter d’autres marchés.
Dans le cadre de la réalisation de cet outillage, nous allons constituer l’équipe-projet qui sera en charge de la coordination entre les partenaires qui vont intervenir dans la fabrication de l’outillage. Tous devront être mis au même niveau d’information sur les éléments techniques, les enjeux et le planning du projet. Puis nous allons rencontrer les équipes techniques d’Adwen en Allemagne pour nous assurer de notre bonne compréhension de tous ces éléments. Ensuite, nous procèderons au lancement de toutes les opérations nécessaires à la fabrication de cet outillage depuis les études de conception jusqu’à la livraison. Enfin, nous effectuerons la mise en service et le procès-verbal de bon fonctionnement avec le client de cet outillage, qui sera intégré et utilisé dans l’usine de Bremerhaven (Allemagne) où sera construit le prototype de l’éolienne 8 MW.

Pensez-vous qu’il y ait de la place pour des entreprises locales dans les prochaines étapes, pour les outillages, les composants des éoliennes ou pour d’autres éléments du parc ?

Les entreprises locales peuvent être sollicitées sur de nouveaux AMI et les remporter, comme nous cette fois-ci. Adwen a prévu beaucoup d’outillages. ACN-Normandie répond actuellement à d’autres consultations pour la fabrication des composants.
Par ailleurs, nous-mêmes pouvons rechercher de nouveaux partenaires pour réaliser des pièces spécifiques. Si un besoin de sous-traitance auquel aucune de nos 11 PME ne peut répondre émerge, nous chercherons en priorité des sociétés locales présentant un intérêt pour ACN-Normandie.

Selon vous, comment avez-vous fait la différence pour remporter cet AMI ?

De mon point de vue, la différence s’est faite exclusivement sur le terrain commercial et technique de notre proposition d’offre. Avant de remporter l’AMI, nous avons rencontré les équipes d’Adwen pour mieux cerner leurs attentes. Je me suis moi-même déplacé en Espagne pour les rencontrer. L’équipe achat d’Adwen a eu une attitude très ouverte, sans craindre la jeunesse de notre société. Adwen a perçu et intégré la valeur ajoutée de l’offre très large d’ACN-Normandie, qui va des composants à l’outillage.
Concrètement, nous avons envoyé une offre qui faisait preuve de réactivité et de clarté. Nous avons répondu en anglais à toutes les exigences des cahiers des charges. Il y avait aussi des contraintes de décompositions de prix, ce que les PME n’ont pas forcément l’habitude de faire.
Je pense que la différence s’est vraiment jouée d’une part sur notre effort relationnel, pour rencontrer les équipes d’Adwen et valider les solutions techniques et d’autre part sur la compétitivité de la solution technique qui a été élaborée par les entités du groupement. Ces résultats sont prometteurs pour ACN-Normandie.

Les éoliennes Adwen de 8 MW, AD 8-180, destinées au projet de parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport seront produites dans les usines havraises à partir de 2018, conformément au calendrier de mise en service du projet (2021). Un véritable cluster industriel, porteur de 750 emplois directs, sera implanté sur le quai Joannès Couvert, comprenant les usines Adwen ainsi que celles des partenaires pour la fabrication de composants clés.

 

Crédit photos : Copyright ACN-Normandie

Pin It on Pinterest

Share This