Editorial Décembre 2015

17/12/2015 | Les actus et l'édito

Accueil » Editorial Décembre 2015

Photo de Raphaël Tilot, Directeur du projet de la société Éoliennes en Mer Dieppe Le Tréport

Durant la conférence de la COP 21, qui s’est tenue à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, 195 pays dont la France se sont engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le projet de parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport, à ce titre, contribuera à l’un des objectifs de l’Etat en la matière en concourant à porter la part des énergies renouvelables à 32% dans notre consommation finale brute d’énergie en 2030.

A l’heure des bilans de fin d’année, nous vous proposons une revue de l’année 2015 pour le projet de Dieppe – Le Tréport. Cette année a en effet été riche d’accomplissements, tant du point de vue de la concertation que de l’avancement technique.

Depuis le début de l’année, des études techniques et environnementales ont été lancées pour compléter notre connaissance des sols, de la ressource en vent, des conditions météo-océaniques ou encore de la ressource halieutique de la zone. L’ensemble des études actuellement menées nous permettront de préciser puis de choisir les meilleures solutions techniques et de préparer l’étude d’impact environnemental.

Le débat public du parc éolien en mer de Dieppe-Le Tréport s’est terminé le 31 juillet 2015 et a permis de mettre en lumière les sujets d’intérêts pour le territoire : les opportunités socio-économiques du projet, la cohabitation de nos installations avec les activités de pêche au sein du parc, le partage des connaissances du milieu marin, la prise en compte du paysage et la poursuite de la concertation locale. Dans la décision du maître d’ouvrage que nous publions aujourd’hui, nous confirmons notre volonté de poursuivre le projet en prenant des engagements forts pour la suite et en associant étroitement l’ensemble des acteurs du territoire.

Concernant la question de la pêche, nous sommes confiants que la poursuite de nos travaux avec les représentants de la pêche professionnelle et les autorités concernées permettra de développer un parc permettant de préserver les activités de pêche dans les meilleures conditions de sécurité.

Le Préfet Maritime de la Manche et de la Mer du Nord a, à ce titre, confirmé récemment que les activités de pêche professionnelle, préexistantes au développement de ce parc éolien, seront maintenues mais régulées pour garantir la sécurité des usagers.

Le travail effectué tout au long de l’année 2015 nous a permis d’avancer dans la phase dite de « levée des risques » du projet, qui se terminera en juin 2016 et devrait nous conduire vers les prochaines étapes du calendrier : la réalisation d’études approfondies, le dépôt des demandes d’autorisations et l’enquête publique.

Comme avant le débat public, nous vous adresserons cette lettre d’information régulièrement pour vous permettre de suivre les actualités du projet dans votre territoire.

Je vous invite ainsi à parcourir ce numéro, dans lequel nous présentons la décision du maître d’ouvrage, les études réalisées et nos récentes collaborations avec des acteurs de votre territoire : l’association l’ESTRAN Cité de la Mer, la société dieppoise « Les bateaux promenades et pêche en mer », et l’entreprise ACN-Normandie.

Je vous souhaite une bonne lecture, ainsi qu’une très bonne année 2016,

Raphaël Tilot, Directeur du Projet.

Crédit photo : Copyright HEMIS

Pin It on Pinterest

Share This