Un an de concertation « post-débat public »

21/04/2017 | La concertation, Le projet

Accueil » Un an de concertation « post-débat public »

Entretien avec Jacques Roudier, garant de la concertation du projet de Dieppe – Le Tréport

Jacques Roudier, quel bilan faites-vous de cette année passée de concertation ? 

Je fais, pour ma part, plusieurs constats.

Beaucoup d’évènements, dans des formes très variées, ont eu lieu depuis le début de la concertation. Ils ont connu une participation significative et assidue du public.

J’ai été également frappé par la qualité et la densité des échanges aux cours de ces évènements. Beaucoup d’informations nouvelles ont été apportées par le maître d’ouvrage, illustrant l’avancée des études qu’il conduit ; de nombreuses questions ont été posées et des réponses ont été données ; des suggestions d’approfondissements ont été formulées. Les positions des différentes parties prenantes sur le projet ont été dites, avec conviction et fermeté, mais les débats sont restés courtois, ce qui est, à mes yeux, très important.

Enfin, je note que des évolutions ont été décidées par le maître d’ouvrage, notamment sur le schéma d’implantation des éoliennes, tout en restant dans le cadre qui est celui du projet et sur lequel un certain nombre d’oppositions ont été rappelées.

Crédits : Philippe Picherit

Quel a été votre rôle tout au long de cette année ?

Le rôle du garant est de veiller à ce que la concertation, dont la conduite appartient au groupement maître d’ouvrage, se déroule selon les principes d’ouverture, de transparence, d’équité et de respect mutuel entre les participants qui sont ceux du débat public.

A ce titre, j’ai été consulté par le maître d’ouvrage dans la préparation de tous les évènements intervenus durant cette période et j’ai apporté un certain nombre de suggestions. J’ai été également à la disposition des parties prenantes qui souhaitaient m’alerter ou me demander d’intervenir dans le processus et j’ai veillé à répondre à ces sollicitations.

J’ai, par ailleurs, participé, aux réunions organisées par l’instance de concertation et de suivi présidées par les Préfets.

Quelles sont vos attentes vis-à-vis du maître d’ouvrage pour les mois à venir ? 

Le projet, compte tenu du cadre dans lequel il se bâtit et de son stade d’avancement, se prête plus à l’information qu’à la co-construction.

Je souhaite que les mois qui viennent, jusqu’au lancement de l’enquête publique qui marque le terme de mon intervention, permettent l’approfondissement d’un certain nombre de thématiques sur lesquelles le maître d’ouvrage a encore des informations à donner ou des avis à recueillir. Ceci concerne, en particulier, les impacts du projet sur les activités économiques du territoire, pris au sens large.

Je souhaite également que soit engagée la préparation des dispositifs d’information et de suivi qui seraient nécessaires, si le projet est poursuivi.

Pin It on Pinterest

Share This