Editorial Avril 2017

21/04/2017 | L'édito

Accueil » Editorial Avril 2017

Crédits : Fotolia

Le mois de mars 2017 a marqué plusieurs étapes significatives pour le projet de parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport : le 13 mars dernier, la Commission Européenne a approuvé la fusion annoncée entre Gamesa et Siemens, mettant fin à près d’un an d’interrogations sur la reprise des activités d’Adwen.

Cette annonce est une excellente nouvelle pour Eoliennes en Mer Dieppe Le Tréport (EMDT) : elle confirme notre collaboration avec un fournisseur de turbines disposant d’une expertise technique significative et d’une solide assise financière. Avec la création de la première éolienne en mer au monde en 1991 au Danemark, Siemens a créé cette industrie depuis très ancrée et développée en Europe.

Le 21 mars, notre fournisseur de turbine Adwen annonçait quant à lui avoir déposé deux demandes de permis de construire et une demande d’autorisation d’exploitation pour une usine d’assemblage de nacelles et une usine de fabrication de pales au Havre : c’est également un pas de plus vers la consolidation de la filière industrielle française de l’éolien en mer dans la région normande. Adwen poursuit actuellement le développement de sa plateforme de 8MW et a engagé l’étape finale d’installation de son prototype AD 8-180 à Bremerhaven (Allemagne).

En parallèle, les 22 et 23 mars s’est déroulée l’édition 2017 de la convention Seanergy, un événement dédié à la filière des énergies marines renouvelables. L’équipe d’EMDT s’est donc rendue au Havre pour aller à la rencontre des acteurs politiques et des entreprises impliqués dans la réussite de cette nouvelle filière. Pour faire un bilan de cette édition havraise, nous nous sommes entretenus pour cette lettre d’information avec Marc Lafosse, président de Blue Sign et organisateur du salon.

La prochaine étape décisive pour notre équipe sera le dépôt de nos dossiers de demandes d’autorisation d’ici le 3 juin 2017. Chaque jour qui nous sépare de ce jalon est mis à profit par notre équipe, comme depuis l’attribution du projet en 2014, pour continuer à adapter au mieux ce dernier aux attentes et spécificités du territoire.

Un an s’est déjà écoulé depuis la nomination d’un garant de la concertation du projet de Dieppe – Le Tréport par la Commission Nationale du Débat Public. Le 6 avril 2016, M. Jacques Roudier prenait ses fonctions pour s’assurer que les futures actions de concertations engagées par nos équipes se dérouleraient selon les principes du débat public. Dans ce nouveau numéro de la lettre d’information du projet, nous lui avons donc laissé la parole afin qu’il revienne sur cette année de concertation.

Une concertation qui se poursuit d’ailleurs quelles que soient les phases du projet. L’implantation de la base de maintenance du parc éolien en mer au sein du Port de Dieppe fait par exemple l’objet d‘échanges réguliers avec le Syndicat Mixte du Port de Dieppe (SMPD). Son Vice-Président, Jean-Christophe Lemaire, nous présente donc aujourd’hui la collaboration du SMPD avec EMDT.

Côté « études techniques », l’équipe d‘EMDT va procéder, dans les semaines à venir, à des tests de pieux dans la commune de Sauchay (76), afin d’acquérir une meilleure connaissance du comportement du sol crayeux avec les pieux des futures fondations des éoliennes. Vous pouvez retrouver plus d’informations à ce sujet dans cette nouvelle édition de notre lettre d’information.

En outre, l’été approche et avec lui ses événements estivaux locaux auxquels le projet de parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport aura à cœur de s’associer. Pour l’heure, nous accompagnons le Cercle du Voile de Dieppe qui finalise les préparatifs de la nouvelle édition de la Banana’s Cup,  prévue pour les 22 et 23 avril prochains à Dieppe.

Je vous souhaite une très bonne lecture,

Christophe Leblanc

Directeur du développement local du parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport

Pin It on Pinterest

Share This