Editorial Février 2017

07/02/2017 | L'édito

Accueil » Editorial Février 2017

Crédits : Heos Marine

Pour le projet de parc éolien en mer de Dieppe et Le Tréport, 2017 sera une année décisive : nos équipes se préparent, comme l’exige le cahier des charges de l’appel d’offres de 2013, à déposer les dossiers de demandes d’autorisation auprès des services de l’Etat d’ici le mois de juin 2017. Ce dépôt enclenchera une procédure administrative qui donnera lieu à une enquête publique, prévue avant la fin de l’année. En 2017, le Parc Naturel Marin des Estuaires Picards et Mer d’Opale sera également appelé à se prononcer sur l’impact environnemental de notre projet.

Ce sont autant d’étapes déterminantes dans la vie du projet de parc éolien en mer, que nous préparons par un travail de co-construction mené avec toutes les parties prenantes depuis l’attribution du projet à notre groupement.

2017 s’inscrira aussi sous le signe de la poursuite de la concertation, aux côtés de l’ensemble des acteurs de la Normandie et des Hauts de France. C’était déjà le cas le 11 janvier dernier, date à laquelle nous avons organisé une réunion d’information publique sur le thème des impacts environnementaux du parc éolien en mer et les mesures d’évitement, de réduction et de compensation de ces impacts à mettre en place. Vous pouvez suivre l’organisation des futures réunions d’information sur notre site internet dans la rubrique « les ateliers et les réunions » ; vous y retrouverez également les présentations et comptes rendus des réunions passées.

La proximité du territoire reste au cœur de nos priorités. Nous avons d’ailleurs eu le privilège, en décembre 2016, d’accueillir dans notre équipe Valentine, élève en troisième au Collège Jean Cocteau d’Offranville, pour un stage d’observation d’une semaine. En intégrant les bureaux d’Eoliennes en mer Dieppe et Le Tréport (EMDT) à Dieppe, Valentine a pu prendre part à l’aventure des énergies renouvelables et réfléchir aux opportunités de formation et d’emploi qui s’offriront à sa génération dès demain. Elle nous livre ses impressions dans cette nouvelle lettre d’information.

Nous vous invitons également aujourd’hui à (re)découvrir des acteurs emblématiques du littoral : les stations de la Société Nationale des Sauveteurs en Mer (SNSM) de Dieppe et du Tréport, avec lesquelles EMDT doit d’ores-et-déjà anticiper l’arrivée du parc éolien en mer et les besoins en sécurité maritime qui en découleront.

Enfin, nous donnons la parole à Jean-Jacques Brument, Président de l’Agglomération de Dieppe Maritime, qui évoque avec nous l’année 2017 de Dieppe Maritime et l’accueil du futur parc éolien en mer au large de ses côtes.

Les équipes d’EMDT restent par ailleurs et tout au long de l’année à votre disposition pour vous informer et répondre à vos questions, au Point Info installé au sein du Musée de l’Estran – Cité de la Mer de Dieppe, ou par e-mail via notre site internet. D’ailleurs, connaissez-vous la méthode utilisée pour calculer la production d’énergie d’une éolienne en mer ? La réponse se trouve aussi dans ce nouveau numéro de la lettre d’information du parc éolien en mer de Dieppe et Le Tréport.

Je vous souhaite une très bonne lecture,

Raphaël Tilot

Directeur du projet de parc éolien en mer de Dieppe Le Tréport

 

Pin It on Pinterest

Share This