Editorial – Septembre 2016

28/09/2016 | L'édito

Accueil » Editorial – Septembre 2016
Photo utilisée pour illustrer la fusion des activités éoliennes terrestres et maritimes de Siemens et Gamesa ( Dieppe Le Tréport)

L’équipe locale d’EMDT – Copyright Antoine Poidvin

En juin dernier, les entreprises Siemens et Gamesa ont annoncé leur intention de fusionner leurs activités éoliennes terrestres et maritimes, donnant naissance au numéro un du secteur mais entraînant aussi des discussions sur la reprise d’Adwen, co-entreprise créée par Areva et Gamesa en 2015 et fournisseur des éoliennes 8MW de plusieurs projets de parcs éoliens en France. Suite à cette fusion, Areva disposait de trois mois pour décider de revendre ses 50% de parts dans Adwen à Gamesa ou à une entreprise tiers.

Le 15 septembre dernier, Areva a donc annoncé avoir décidé de céder ses parts à Gamesa. C’est une étape importante pour notre projet de parc éolien en mer : Siemens et Gamesa ont à cette occasion confirmé reprendre l’ensemble des engagements d’Adwen, notamment en termes d’emplois et de plan industriel.

Ces annonces sont d’excellentes nouvelles pour notre société Eoliennes en Mer Dieppe Le Tréport (« EMDT ») : elles associent EMDT à un fournisseur disposant d’une expertise technique de premier plan et disposant d’une assise financière solide, et confirment l’avenir de la filière industrielle de l’éolien en mer en France. La création de 750 emplois au Havre pour la fabrication des éoliennes a notamment été confirmée.

Cette étape passée, le travail se poursuit et EMDT travaillera de concert avec le repreneur d’Adwen, pour continuer à avancer conformément au calendrier prévu dans l’offre de notre projet.

Nos équipes sont désormais concentrées sur la poursuite des dossiers en cours, et notamment la réalisation de l’étude d’impact environnementale qui doit être remise aux services de l’Etat avant le mois de juin 2017. Dans cette lettre d’information, nous vous proposons de comprendre les contours et l’utilité de cette étude, pièce essentielle du dossier de demande d’autorisations administratives indispensables au démarrage de la construction du parc éolien en mer de Dieppe Le Tréport.

Nous poursuivons également le travail mené avec les acteurs locaux de l’économie et de l’emploi et les entreprises du territoire pour anticiper les besoins de la future activité de maintenance du parc éolien. Ensemble, nous nous attachons à définir les compétences nécessaires à ce métier spécifique durant toute la phase d’exploitation, à identifier les capacités des entreprises locales et à faire connaître les métiers de la maintenance.

Notre projet est en effet avant tout un projet de territoire. C’est pourquoi, dans ce nouveau numéro de la lettre d’information, nous donnons à la parole à Marie Le Vern, députée de la Seine Maritime, qui s’exprime sur la transition énergétique et le rôle du parc éolien en mer de Dieppe Le Tréport.

Nos équipes continuent par ailleurs à aller à votre rencontre lors des événements locaux : aujourd’hui, nous revenons avec Frédéric Lamotte, président de l’association Chès Cayteux, sur l’édition 2016 du Baie de Somme Kite Surf Challenge dont nous avons été partenaire.

Enfin, nous vous proposons également d’en savoir un peu plus sur les études de sol du projet, avec la seconde partie de notre reportage vidéo sur les études menées depuis mars dernier par l’entreprise normande FondOuest.

Je vous souhaite une très bonne lecture,

Christophe Leblanc

 

Pin It on Pinterest

Share This