Jacques Roudier nommé garant de la concertation du projet

26/04/2016 | La concertation

Accueil » Jacques Roudier nommé garant de la concertation du projet

Entretien avec Jacques Roudier, garant de la concertation pour le projet de parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport.

Jacques Roudier, pouvez-vous nous présenter votre parcours ? 

Je suis ingénieur de formation. Mon activité professionnelle, effectuée au sein de l’administration ou d’établissements publics, a été consacrée principalement aux transports, aux activités maritimes et à la gestion de la recherche, notamment dans le secteur du génie civil. Depuis 2013, je me suis impliqué dans plusieurs débats publics : membre de la commission particulière pour le débat public sur le projet Seine Métropole Ouest, président de la commission particulière sur le projet de parc éolien en mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier; je suis actuellement également garant de la concertation sur le projet de transformation du centre de valorisation des déchets ménagers d’Ivry-Paris XIII.

Quelle est votre vision de la concertation, appliquée au projet de Dieppe – le Tréport ? 

Au terme du débat public, le maître d’ouvrage du parc éolien de Dieppe Le Tréport a confirmé sa volonté de continuer le projet et de poursuivre la concertation, jusqu’à l’enquête publique, avec l’intervention d’un garant.

Cette concertation doit permettre de poursuivre le dialogue engagé lors du débat public, avec les acteurs et les habitants du territoire, de l’enrichir des connaissances complémentaires acquises au fur et à mesure de l’achèvement des études, de continuer de répondre aux questions posées et d’échanger sur la finalisation du projet et de ses mesures d’accompagnement.

Quel est le rôle du garant ? 

Le garant est chargé de veiller à ce que cette concertation se déroule dans le respect des règles et des valeurs du débat public, telles que les porte la CNDP : transparence et rigueur de l’information, ouverture à tous, égalité et respect mutuel entre les intervenants, argumentation des opinions. Le garant, qui est indépendant du maître d’ouvrage et neutre à l’égard du projet, a un rôle de témoin actif du processus ; il remplit, si besoin est, une double fonction d’incitateur à l’égard du maître d’ouvrage et de recours pour tous ceux qui auraient des observations sur le déroulement de la concertation. A cette fin, une adresse mail leur est ouverte : garant.eoliennesdlt@gmail.com .

Par ailleurs, le garant établit un rapport sur la concertation qui est examiné par la Commission nationale du débat public et publié.

 

Crédits photo : Commission Nationale du Débat Public

Pin It on Pinterest

Share This