Maryse Gérard, notre nouvelle coordinatrice socio-industriel !

03/05/2021 | Le projet

Accueil » Maryse Gérard, notre nouvelle coordinatrice socio-industriel !

Maryse Gérard a rejoint début avril l’équipe Les Eoliennes en Mer et assure les missions de coordinatrice socio-industriel pour les parcs EMYN et EMDT.

La filière des Energies Marines Renouvelables n’est pas inconnue pour Maryse. Du Port de Saint-Nazaire, en passant par le réseau d’entreprises Neopolia jusqu’à nos deux projets, elle nous raconte son parcours et la vision de son nouveau rôle pour les futurs parcs éoliens.

Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours professionnel ?

Mon histoire avec l’éolien en mer commence au Grand Port Maritime de Nantes-Saint-Nazaire. Après cinq ans d’expatriation à Shanghaï, on me propose de réintégrer [Maryse y avait déjà travaillé en tant que chargée de projets logistiques…] l’équipe pour une nouvelle mission : coordonner l’implantation d’Alstom Wind (rachetée depuis par General Electric), première usine d’assemblage de nacelles en France, à Montoir-de-Bretagne. On était aux prémices de la filière, en France : les premiers appels d’offres des parcs éoliens en mer venaient tout juste d’être lancés !
Au-delà de cette mission, j’ai managé l’ensemble du département commercial du Port, avec toujours le suivi de la filière de l’éolien offshore. J’ai ainsi pu connaitre et travailler l’écosystème économique du territoire, entreprises et parties prenantes.
Par la suite, j’ai travaillé pour le réseau d’entreprises Neopolia et son cluster Eolien Offshore et EMR. Mon rôle était d’animer l’ensemble des entreprises membres avec un objectif business. On a d’ailleurs organisé deux voyages sur des parcs éoliens en mer du Nord dont un avec les équipes Eoliennes en Mer Iles d’Yeu et de Noirmoutier et SGRE au Danemark !

Qu’est ce qui t’a amené à travailler, aujourd’hui, pour un futur parc éolien dont celui au large de Dieppe et du Tréport ?

Après plusieurs années à œuvrer pour développer la filière dans le Grand Ouest, je suis ravie de pouvoir mettre à profit mes connaissances et compétences en faveur d’un nouveau territoire comme ceux de la Normandie et des Hauts-de-France ! C’est un nouveau challenge que je suis prête à relever !
De plus, je suis animée par le fait d’avoir une nouvelle vision de la filière EMR en me positionnant au cœur d’un projet de parc éolien en mer !

Quel sera ton rôle en tant que coordinatrice socio-industriel ?

Ma mission est de veiller au respect des engagements socio-industriels du projet et de mettre en place les actions adéquates, en faveur du développement de la filière sur le territoire !
La phase de sélection de nos sous-traitants doit se dérouler à la fin de l’année et courant 2022. En effet, EMDT a lancé fin 2020, début 2021 des appels d’offres sur les lots majeurs des parcs (fondations, sous-stations électriques, câbles inter-éoliennes). Dans les prochains mois, je vais donc travailler de manière rapprochée avec les territoires, les organismes économiques tels que les CCI et les entreprises. L’objectif est de leur permettre de se positionner auprès de nos fournisseurs potentiels de Rang 1 et m’assurer que nous concrétisons nos engagements.
Je compte également m’intéresser au retour d’expériences des quatre autres parcs, déjà lancés en France… Je suis fière de participer au développement industriel de la filière des énergies renouvelables en France. Un pas de plus vers la #TransitionEnergetique 😉.

Bienvenue Maryse !

Pin It on Pinterest

Share This