Focus – Un nouveau schéma d’implantation pour le parc éolien en mer de Dieppe et Le Tréport

23/11/2016 | Le projet

Accueil » Focus – Un nouveau schéma d’implantation pour le parc éolien en mer de Dieppe et Le Tréport

Depuis l’attribution de l’offre, un dialogue continu avec tous les acteurs du territoire a permis de continuer à informer et prendre en compte les attentes des territoires dans le développement du projet de parc éolien en mer de Dieppe et Le Tréport.

C’est dans cet esprit qu’une évolution du projet a été proposée par les équipes d’Eoliennes en mer Dieppe Le Tréport (EMDT) lors de la réunion plénière de l’Instance de Concertation et de Suivi qui s’est tenue le 19 octobre dernier à la Préfecture de la Seine Maritime (à Rouen) : une nouvelle disposition des câbles et des éoliennes au sein du parc, élaborée afin de rendre ce dernier encore plus favorable au maintien des activités de pêche professionnelle.

Le nouveau schéma d’implantation des éoliennes et des câbles au sein du parc repose sur des modifications importantes :

Evolution du schéma d’implantation pour le parc éolien en mer Dieppe Le Tréport

Crédits : EMDT

  • Il n’y a plus d’éolienne à l’entrée de la zone du Creux, et les Ridens de Dieppe sont toujours préservés. Ce sont les zones principales de pêche dans la zone du parc.
  • Des couloirs élargis (d’approximativement 925m à 1125m) ont été établis pour faciliter le passage des bateaux de pêche ; c’est un changement important du point de vue de la sécurité de la navigation au sein du parc.
  • Les éoliennes sont désormais alignées de façon régulière dans les deux directions (elles ne sont plus en quinconce): cette évolution permet de réduire l’impact du parc sur la navigation et le paysage.

Cette nouvelle proposition est basée sur les résultats d’études menées tout au long de la phase de « levée des risques » (notamment les études sur le courant) et sur l’étude de l’activité maritime de la zone (réalisée conjointement avec les Comités régionaux des pêches pour l’activité de pêche professionnelle).

La mise en place de ce nouveau schéma d’implantation des éoliennes au sein des parcs représente un effort financier significatif de la part du maître d’ouvrage, car il a un impact direct sur la production d’énergie du parc éolien en mer.

wind-swirlsL’effet de sillage

A l’arrière d’une éolienne, un sillage tourbillonnaire se créé. L’éolienne ayant absorbé une partie de l’énergie cinétique du vent naturel, la vitesse moyenne du vent est diminuée dans ce sillage. Les éoliennes environnantes reçoivent et produisent donc moins d’énergie.

Dans le cadre du parc éolien en mer de Dieppe et Le Tréport, le maître d’ouvrage a décidé de resserrer ses éoliennes afin de libérer des zones de pêche importantes, accentuant ainsi l’effet de sillage au sein du parc.

 

La pêche professionnelle au sein du parc confirmée par la Préfecture Maritime

La Préfecture Maritime a par ailleurs confirmé que les activités de pêche professionnelle préexistantes au développement du parc éolien seront maintenues mais régulées pour assurer la sécurité des usagers :

« Les activités de pêche professionnelle préexistantes au développement de ce parc éolien seront maintenues mais régulées pour assurer la sécurité des usagers. » (Courrier du Préfet Maritime, décembre 2015, confirmé lors de la réunion plénière du 19 octobre 2016)

L’activité de pêche sera surtout impactée lors des travaux de construction et d’installation du parc éolien en mer. En effet, la navigation dans le parc sera probablement interdite en phase chantier.

Un schéma de compensation doit donc être discuté avec les représentants de la pêche professionnelle de manière précise pour traverser cette période cruciale et identifier les conséquences d’un éventuel report de l’effort de pêche sur d’autres zones. EMDT s’attachera également à réduire la période d’installation au maximum.

 

Pin It on Pinterest

Share This