Le parc éolien en mer obtient ses autorisations administratives

08/04/2019 | Le projet, Les actus et l'édito

Accueil » Le parc éolien en mer obtient ses autorisations administratives

Après 21 mois d’instruction administrative, les préfètes de la Seine-Maritime et de la Somme ont délivré, par arrêté en date du 26 février 2019, les autorisations administratives nécessaires à la construction du parc éolien en mer de Dieppe le Tréport.

Trois autorisations indispensables à la réalisation du projet ont ainsi été obtenues :

  • la concession d’utilisation du domaine maritime public ;
  • l’autorisation au titre de la loi sur l’eau ;
  • la dérogation « espèces protégées ».

Depuis l’attribution en juin 2014 de l’appel d’offres lancé par l’Etat pour le développement d’un parc éolien en mer au large du littoral normand et picard à Eoliennes en Mer Dieppe Le Tréport (EMDT), de nombreuses études visant à affiner la connaissance environnementale et technique de la zone sur laquelle le parc éolien en mer serait installé ont été menées.

Le 10 mai 2017, les équipes d’EMDT ont déposé auprès de la Préfecture de la Seine-Maritime les demandes d’autorisations administratives nécessaires à la construction et à l’exploitation du parc éolien, contenant notamment l’étude d’impact environnemental du projet.

L’enquête publique du projet s’est ensuite déroulée du 16 octobre au 29 novembre 2018. Moment fort de l’expression du public, elle a permis à chacun de consulter l’ensemble des dossiers déposés par EMDT, et de consigner ses observations et ses commentaires sur le projet de parc éolien en mer dans les registres d’enquête publique. A son issue, la commission d’enquête publique a émis, le 23 janvier 2019, un avis favorable à l’unanimité assorti de deux réserves.

Au terme de cette période d’instruction administrative, les préfètes de la Seine-Maritime et de la Somme ont délivré les autorisations administratives nécessaires à la construction du parc éolien en mer de Dieppe Le Tréport.

La phase de pré-construction du parc éolien en mer peut désormais débuter avec notamment la finalisation de la conception technique des différents composants (fondations, poste électrique en mer, câbles inter-éoliennes…) ainsi que la conduite des appels d’offres de sous-traitance pour la fabrication et l’installation de ces composants.

L’information du public sur le projet reste une priorité pour EMDT et se manifestera tout au long de ces prochaines étapes, y compris pendant les périodes de construction et d’exploitation.

Pin It on Pinterest

Share This